Woodroe Thompson
Slideshow image

Easter Message 2019

“The Best News Ever Heard”

John 20:18

The Christian faith, in its earliest form, is presented as Good News. That is the original meaning of the Old English word Gospel. But what is this Good News that Jesus Himself announced and told His followers to announce as well? The word Gospel carries different meanings in the 21st century. We speak about “Gospel Truth” when we want to emphasize how authentic something is. In some congregations, “preaching the Gospel” means explaining how to become a Christian. For others, “Gospel” is simply a type of music. For some the “Good News” has shrewdly been changed into good advice. Here is how to live, here is how to pray. Here are some techniques for helping you become a better Christian, a better person.

But when Jesus and the early Christians spoke of “Good News” they meant much more than this. Advice is good, but it’s not news. The whole point of advice is to make you do something to get a desired result. There is nothing wrong with advice, we all need it, but it isn't the same as news. News is an announcement that something significant has happened. And Good News is what Jesus and His Disciples were about. This Good News is about something that has happened, as a result of which everything will now be different. This News has significance; it makes an impact, it’s transformational. Christianity is Good News. It is news that something has happened as a result of which the world is a different place. The Good News about what has happened points to Good News about what is yet to happen.

 The Good News was the heart of Paul’s preaching: “For I delivered to you what was most important and what has been passed on to me. Christ died for our sins, just as the Scriptures said. He was raised from the dead on the third day, just as the Scriptures said” (1Cor 15:3-4).

The story of Christ’s appearance to Mary Magdalene and His commission to her to tell the disciples of His resurrection is actually the first record of the first announcement of the Best News this world has ever heard. It was an announcement of the resurrection of our Lord.

When World War 2 ended, the joyful news was flashed around the globe, and at once people were ecstatic. The ending of the war was great news, yet as great as that news was, it cannot compare with the truly extraordinary news of the resurrection of Jesus Christ. Why is the resurrection of Jesus Christ the Best News the world has ever heard?

First, Jesus’ resurrection is Good News because it is true. It is always possible to have reports of events that sounds like good news, but later proves to be disappointments because the facts of the reports or either wrong or the events didn’t actually happen. The first great evidence of the resurrection of Jesus Christ is the narratives themselves. They stand up to the most stringent scrutinies. They are apparently four independent accounts by those who knew the facts they wrote. There is also the evidence of the empty tomb. The body of Moses lies in a grave. The body of Mohammed lies in a tomb. But on the authority of the Word of God, Jesus Christ said He had the power to lay His life down and the power to take it up again. It would have been easy for Jesus’ enemies to produce a body had there been one. The evidence of the changed character of Jesus’ disciples points to the fact that these disillusioned cowards were willing to become mighty proclaimers of the Good News and was willing to die proclaiming this Gospel.

Second, the resurrection of Jesus is Good News because it came after an apparent defeat. A victory is always Good News, but news of victory after news that a battle has apparently been lost is even better. Jesus’ death had plunged His friends into sadness. It seemed like an apparent defat. But on the third day He rose again in victory. When Jesus died men might have cried, “Christ is defeated, wrong has triumphed, sin has won.” But after three days the fog lifted and the “Good News” came through to the world: “Hallelujah, Jesus is risen; He has defeated the enemy.”

Third, the resurrection is Good News because of all it that it proves. It proves the essential doctrines of the Bible. In the first place it proves that there is a God, and that the God of the bible is the one true God. The Old and New Testaments spoke about the death, burial, resurrection and ascension of Christ. Jesus Himself said that men would put Him to death, death by crucifixion. He said His body would be in the grave for three days, but that God of the Bible would raise Him from the dead. The resurrection also proves the deity of Christ. The resurrection is God’s seal on Christ’s claim to divinity. The resurrection further proves that all who believe in Jesus Christ are justified before God. The resurrection is proof that believers can have supernatural victory over sin in this life, for Jesus lives to enable us to be victorious. We may be weak and utterly helpless, but He is strong, and He lives to give help and deliverance.

Finally, Jesus’ resurrection is evidence for our own resurrection and of a life with Jesus in glory beyond the grave. The resurrection vindicates all the promises and claims of Christ. In Mark’s Gospel those to whom Mary gave the Good News did not respond positively: “When they heard that Jesus was alive and that she had seen Him, they did not believe it” (16:11). It was only after Jesus’ further appearances and a further proclamation of the Good News that they believed. The Good News speaks of the one true God becoming King of the world in a new way. This one true God was always the rightful ruler of the world, but needed to reclaim His Kingdom after the power of evil usurped it. The Good News is that the one true God has now taken charge of the world, in and through Jesus and His death and resurrection. Through His death and resurrection, one day the world would be healed, transformed, rescued, and renewed. Like Mary, we are called to share the Good News. This is the best News ever heard.

On behalf of my wife Pauline and I, we wish you a Blessed Easter!

=============================================================
 

Message de Pâques 2019

“La meilleure Nouvelle jamais entendue”

Jean 20:18

 

La foi chrétienne, dans sa forme la plus ancienne, est présentée comme une bonne nouvelle. Telle est la signification originale du mot anglais ancien < Gospel > ou Évangile. Mais quelle est cette bonne nouvelle que Jésus lui-même a annoncé et a dit à ses disciples d'annoncer également? Le mot Évangile à différentes significations au 21ème siècle. Nous parlons de « vérité évangélique » lorsque nous voulons souligner à quel point quelque chose d'authentique est authentique. Dans certaines congrégations, « prêcher l'Évangile » signifie expliquer comment devenir chrétien. Pour d'autres, « Gospel » est simplement un type de musique. Pour certaines personnes, la « bonne nouvelle » a été astucieusement transformée en bon conseil. Voici comment vivre, voici comment prier. Voici quelques techniques pour vous aider à devenir un meilleur chrétien, une meilleure personne.

Mais lorsque Jésus et les premiers chrétiens ont parlé de « bonne nouvelle », ils voulaient dire beaucoup plus que cela. Les conseils sont bons, mais ce n’est pas une nouvelle. Le conseil est de vous faire faire quelque chose pour obtenir le résultat souhaité. Il n'y a rien de mal à donner des conseils, nous en avons tous besoin, mais ce n'est pas la même chose que les nouvelles. La Nouvelle est une annonce selon laquelle quelque chose d'important est arrivé. Et la Bonne Nouvelle est ce que Jésus et ses disciples ont été. Cette bonne nouvelle a trait à quelque chose qui s'est passé et à la suite de quoi tout sera désormais différent. Cette nouvelle a une signification. Cela a un impact, c'est transformationnel. Le christianisme est une bonne nouvelle. Il est une nouvelle que quelque chose est arrivé à la suite de quoi le monde est un endroit différent. La bonne nouvelle à propos de ce qui s'est passé indique la bonne nouvelle à propos de ce qui reste à faire.

La Bonne Nouvelle était au cœur de la prédication de Paul: « Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures; qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures » (1Cor 15: 3-4 Louis Segond (LSG)).

L’histoire de l’apparition du Christ à Marie de Madeleine et de sa mission d’annoncer aux disciples sa résurrection est en fait le premier témoignage de la première annonce de la meilleure nouvelle que ce monde n’ait jamais entendue. C'était une annonce de la résurrection de notre Seigneur.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la joyeuse nouvelle a été diffusée dans le monde entier et les gens étaient tout de suite en extase. La fin de la guerre était une bonne nouvelle, mais aussi grande soit-elle, elle ne peut être comparée à la nouvelle vraiment extraordinaire de la résurrection de Jésus-Christ. Pourquoi la résurrection de Jésus-Christ est-elle la meilleure nouvelle que le monde n’ait jamais entendue?

Premièrement, la résurrection de Jésus est une bonne nouvelle car elle est vraie. Il est toujours possible d’avoir des comptes rendus d’événements qui sonnent comme de bonnes nouvelles, mais il s’avère plus tard être une déception, car les faits rapportés sont erronés ou les événements ne se sont pas réellement produits. Les récits sont la première grande preuve de la résurrection de Jésus-Christ. Ils résistent aux examens les plus rigoureux. Ce sont apparemment quatre récits indépendants de ceux qui connaissaient les faits qu’ils ont écrits. Il y a aussi la preuve de la tombe vide. Le corps de Moïse repose dans une tombe. Le corps de Mahomet repose dans une tombe. Mais sur l'autorité de la Parole de Dieu, Jésus-Christ a dit qu'il avait le pouvoir de donner sa vie et le pouvoir de la reprendre. Il aurait été facile pour les ennemis de Jésus de produire un corps s’il en avait été un. L’évidence du changement de caractère des disciples de Jésus montre que ces lâches désillusionnés étaient prêts à devenir de puissants proclamateurs de la Bonne Nouvelle et qu’ils étaient disposés à mourir en proclamant cet Évangile.

Deuxièmement, la résurrection de Jésus est une bonne nouvelle car elle est venue après une défaite apparente. Une victoire est toujours une bonne nouvelle, mais l'annonce de la victoire après l'annonce de la perte d'une bataille est encore meilleure. La mort de Jésus avait plongé ses amis dans la tristesse. Cela semblait être un défaut apparent. Mais le troisième jour, il est remonté victorieux. Quand Jésus serait mort, les hommes auraient peut-être crié: « Le Christ est vaincu, le mal triomphe, le péché a vaincu. » Trois jours plus tard, le brouillard s'est levé et la « bonne nouvelle » a traversé le monde: Alléluia, Jésus est ressuscité; Il a vaincu l'ennemi.

Troisièmement, la résurrection est une bonne nouvelle à cause de tout ce qu'elle prouve. Cela prouve les doctrines essentielles de la Bible. En premier lieu, cela prouve qu'il existe un Dieu et que le Dieu de la Bible est le seul vrai Dieu. L'Ancien et le Nouveau Testament ont parlé de la mort, de l'inhumation, de la résurrection et de l'ascension du Christ. Jésus lui-même a dit que les hommes le mettraient à mort, mort par crucifixion. Il a dit que son corps serait dans la tombe pendant trois jours, mais que ce Dieu de la Bible le ressusciterait d'entre les morts. La résurrection prouve également la divinité de Christ. La résurrection est le sceau de Dieu sur la prétention de Christ à la divinité. La résurrection prouve en outre que tous ceux qui croient en Jésus-Christ sont justifiés devant Dieu. La résurrection est la preuve que les croyants peuvent avoir une victoire surnaturelle sur le péché dans cette vie, car Jésus vit pour nous permettre d'être victorieux. Nous pouvons être faibles et totalement impuissants, mais il est fort et vit pour aider et délivrer.

Enfin, la résurrection de Jésus est la preuve de notre propre résurrection et d’une vie avec Jésus dans la gloire au-delà de la tombe. La résurrection confirme toutes les promesses et les revendications du Christ. Dans l’évangile de Marc, ceux à qui Marie a annoncé la Bonne Nouvelle n’ont pas répondu positivement: « Quand ils ont appris que Jésus était vivant et qu’elle l’avait vu, ils n’y ont pas cru » (Marc 16:11). C’est seulement après les nouvelles apparitions de Jésus et une nouvelle proclamation de la Bonne Nouvelle qu’ils crurent. La Bonne Nouvelle parle du seul vrai Dieu qui devient le roi du monde d'une nouvelle manière. Ce seul vrai Dieu a toujours été le dirigeant légitime du monde, mais devait récupérer son royaume après que le pouvoir du mal l'ait usurpé. La bonne nouvelle est que le seul vrai Dieu a maintenant pris en charge le monde, dans et par Jésus, sa mort et sa résurrection. Par sa mort et sa résurrection, le monde serait un jour guéri, transformé, sauvé et renouvelé. Comme Marie, nous sommes appelés à partager la Bonne Nouvelle. C'est la meilleure nouvelle jamais entendue.

Au nom de ma femme Pauline et de moi-même, nous vous souhaitons une bonne fête de Pâques!